L’ESO 2 en commission Ufolep

Le vendredi 19 juin, l’ESO 2 est passée en commission Ufolep. En effet, comme certaines rumeurs le prétendaient, l’USR 2 avait déposé réclamation auprès de l’Ufolep concernant le match retour.

En effet, selon Château-Renault, sur notre site, Marc apparaissait dans la composition de l’équipe 3. Or on ne peut faire monter un joueur d’une équipe inférieure que pour compléter à 5 ou 6 joueurs. Comme nous étions au complet, l’USR 2 voulait faire valoir que nous avions joué en surnombre.

Lors de cette commission étaient présents pour l’ESO : Arnaud, président, et moi-même, en tant que capitaine de l’équipe 2. L’USR 2 n’était pas représentée, en revanche.

La commission a délibéré sur plusieurs points. Le premier, sur lequel reposait tout l’argumentaire de l’USR, fut la portée du contenu des sites et forums des clubs vis à vis de l’Ufolep. Nous avons expliqué que Marc a été inscrit sur le site en équipe 3 car lors des premières séances qu’il a fait en entraînement, on avait plutôt envisagé de le faire jouer avec l’ESO 3. Par la suite, il était apparu d’une part que les dates des matchs de l’ESO 3 ne convenaient pas à Marc, et d’autre part que l’équipe 3 avait reçu le renfort d’autres joueurs et possédait donc un effectif déjà conséquent. Tout ceci avait mené à finalement faire jouer Marc en équipe 2, mais par un oubli involontaire, le site de l’ESO n’avait pas été corrigé suite à cette décision. L’Ufolep a balayé ces problèmes de sites en déclarant que le contenu des sites et forums des clubs n’était pas contractuel vis à vis de l’Ufolep ; ce qui peut être inscrit dessus n’engage pas les clubs vis à vis de l’Ufolep.

Dans un second temps, pour déterminer s’il y avait un autre moyen de déterminer si Marc pouvait être rattaché à l’équipe 3, la commission a cherché à savoir si Marc avait joué dans une autre équipe de l’ESO, ce qui n’était bien sûr pas le cas. Autre point étudié : si, lors de l’affiliation de Marc, le 20 avril, l’ESO avait spécifié dans quelle équipe il jouerait : ce n’était pas le cas non plus, car non demandé par l’Ufolep pour les joueurs arrivant en cours de saison. Néanmoins, au niveau de l’ESO, à la date d’affiliation, il était déjà acquis que Marc ne jouerait pas avec l’équipe 3, mais bien avec l’équipe 2. Donc même s’il avait fallu préciser l’équipe dans laquelle évoluerait Marc, il se serait bien agi de l’ESO 2.

Au vu de tous ces éléments, la commission Ufolep a logiquement décidé de maintenir le résultat du match en l’état, et donc de rejeter la demande de l’USR 2 (qui ne demandait rien de moins qu’un forfait…). L’ESO 2 a donc toujours officiellement sa place en poule C ! Contrairement à Sainte Maure 2 ; aussi surprenant que cela puisse paraître, l’Ufolep n’a toujours pas reçu ses 4 dernières feuilles de match. Si celles-ci ne parvenaient pas à l’Ufolep rapidement, Sainte Maure pourrait être sanctionné par des forfaits sur ces matchs, et se retrouverait… 4ème ! L’ESO 2 prendrait alors la 1ère place, devant Esvres, qui bénéficierait des forfaits de Sainte Maure pour obtenir son ticket pour la montée, et l’USR 2, qui deviendrait 3ème.

Ce serait un sacré coup dur pour Sainte Maure, dont l’équipe 1 est reléguée en poule D, et ne reflèterait pas la réalité du championnat, où Sainte Maure 2 a dominé pratiquement toute la saison…

Pour en revenir à la commission Ufolep, certains membres de la commission ont également dit qu’il leur semblait beaucoup moins grave – si le cas avait été avéré – de faire monter un joueur de poule E en poule D, que de faire descendre un joueur de poule C, B ou A en poule D…

Rappelons que sur ce match, l’USR 2 s’est lourdement inclinée, ne parvenant à exister que dans le 3ème set (25-17 ; 25-14 ; 25-22), et que ce n’est pas juste la présence de Marc qui a permis à l’ESO 2 de s’imposer aussi largement. Déjà à l’aller, sans Marc, l’ESO 2 l’avait emporté 3-1, avec notamment un 25-16 sur le dernier set. En outre, en concédant également une défaite contre Esvres, Château-Renault termine(ra ?) 4ème de la poule. Un forfait sur ce match leur permettait d’hériter de la seconde place, et aurait donc été un « hold-up » pour Esvres, qui serait resté à la seconde place (encore que : Marc ayant joué aussi contre Esvres, si l’USR avait eu gain de cause, Esvres aurait pu faire de même pour leur repasser devant en obtenant à leur tour forfait contre nous…). Il semble qu’au final, l’USR 2 ait surtout voulu chercher la « petite bête » pour tenter d’arracher administrativement la seconde place qu’ils n’ont su conquérir sur le terrain.

Au-delà du fond de la demande de l’USR 2, qui pouvait à la rigueur être compréhensible, c’est plutôt la forme qui nous laisse perplexe. En effet, lors du match, l’USR 2 n’a montré aucune réserve sur le match, pas même oralement. En début de match, l’un des joueurs s’est interrogé sur Pierre-Yves (pourtant déjà présent à l’aller), mais on ne nous a rien demandé à propos de Marc. Son nom n’apparaissant pas sur le site, il n’y a que sur la feuille de match qu’il a pu être relevé, et donc dès le soir du match, l’USR avait un problème avec Marc, mais n’en a pourtant pas fait part.

Deuxième point, l’ESO n’a jamais reçu la moindre information « officielle » de la part de l’USR pour signaler un quelconque problème vis à vis de ce match, que ce soit par mail, par courrier, par téléphone ou en laissant un message sur notre forum. Si je n’étais pas tombé par hasard sur un message de LEUR forum mentionnant le problème, nous n’aurions pas été au courant avant d’être convoqués par l’Ufolep !

Troisième point, malgré tout, je me suis rendu plusieurs fois sur le forum de l’USR pour tenter d’expliquer le pourquoi du comment, en délivrant les mêmes arguments qu’à la commission Ufolep. L’USR n’a visiblement pas cherché à comprendre ces explications, et s’est « emmurée » dans sa version des faits, nous obligeant à en passer par une commission Ufolep à laquelle, finalement, ils ne sont même pas venus !

Dernier point, et non des moindres, suite à ce match, l’USR nous a « taillé un costard » auprès des autres équipes qu’ils ont rencontrées, en expliquant – sans attendre le résultat de la commission – que nous avions triché en alignant Marc. C’est en tout cas ce que nous avons déduit de nos discussions avec les joueurs de Esvres…

Tout ceci va – à mon sens, et ça n’engage que moi – à l’encontre de l’idéologie du volley Ufolep, qui est censé être un volley de compétition, certes, mais aussi de loisir, et donc de cordialité. C’est ce que rappelait en substance la newsletter de l’ASPO, rédigée par un membre de la commission, déplorant un certain nombre d’incidents et le fait que la commission ait à se réunir à plusieurs reprises.

Lien Permanent pour cet article : https://www.eso-volley.fr/?p=657

(1 commentaire)

  1. Nous vivons dans un monde procédurier, je ne me lasserai pas de le répéter.
    Sachons garder à l’ESO notre esprit convivial qui fait notre richesse et nous distingue des autres clubs.
    PS : Mike a un véritable talent d’écrivain; j’ai tout compris même si je n’étais pas informé de l’affaire et ce n’était pas de la science-fiction.

Laisser un commentaire